La Vallée aux loups

Située à quelques kilomètres de Paris, la Vallée aux Loups offre à Chateaubriand en 1807 une demeure à l’écart de la scène politique qu’il quitte pour un temps après avoir publié dans le Mercure de France un article fustigeant le despotisme de Napoléon qui lui vaut la sanction de s’éloigner de la capitale.

La propriété passa à différentes branches de la famille: en 1900, elle était au duc de Bisaccia. Ce dernier la vendit en 1914 au docteur Le Savoureux, médecin psychiatre, qui y installa une maison de repos (Paul Léautaud y mourut en 1956). Ce docteur tint à honorer le fondateur du domaine en y installant le siège de la Société Chateaubriand, créée en 1929: Morand, Valéry, l’abbé Mugnier, la princesse Bibesco, Anna de Noailles fréquenteront la Vallée-aux-Loups.

Le 20 octobre 1939, le site fut classé. Mais, vers 1960, le docteur Le Savoureux prit une initiative dangereuse en léguant la propriété à la Fondation Rothschild, les meubles à l’Institut Pasteur et les livres à la Société Chateaubriand. A sa mort, en 1961, sa veuve légua les meubles à la Société Chateaubriand.

La propriété fut rachetée par le département en 1967. En 1982 fut créé un « Comité d’études Chateaubriand La-Vallée-aux-Loups » sous la présidence de Jean d’Ormesson; il réunissait l’Etat, la région d’Ile-de-France, le département des Hauts-de-Seine, la ville de Châtenay-Malabry et la Société Chateaubriand.

Un haut lieu du romantisme dans les Hauts-de-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *